Aristote (143 citations)


Aristote
Source:
(fr) Éthique à Nicomaque, Aristote (trad. J. Barthélémy Saint-Hilaire, revue par Alfredo Gomez-Muller), éd. Le Livre de poche, 1992 (ISBN 978-2-253-05772-7), partie 1 « Théorie du bien et du bonheur », chap. 7, § 7, p. 61 (voir la fiche de référence de l'œuvre)
Aristote
Source:
« Saint-Valentin - Amour, toujours - Citations », Aristote, Direct Soir, nº 700, Vendredi 12 février 2010, p. 9
Aristote
Source:
(fr) Éthique à Nicomaque, Aristote (trad. J. Barthélémy Saint-Hilaire, revue par Alfredo Gomez-Muller), éd. Le Livre de poche, 1992 (ISBN 978-2-253-05772-7), partie 4 « Analyse de différentes vertus », chap. 8, § 5, p. 186-187 (voir la fiche de référence de l'œuvre)
Aristote
Source:
(fr) Éthique à Nicomaque, Aristote (trad. J. Barthélémy Saint-Hilaire, revue par Alfredo Gomez-Muller), éd. Le Livre de poche, 1992 (ISBN 978-2-253-05772-7), partie 1 « Théorie du bien et du bonheur », chap. 1, § 1, p. 35 (voir la fiche de référence de l'œuvre)
Aristote
Source:
(fr) Éthique à Nicomaque, Aristote (trad. J. Barthélémy Saint-Hilaire, revue par Alfredo Gomez-Muller), éd. Le Livre de poche, 1992 (ISBN 978-2-253-05772-7), partie 9 « Théorie de l'amitié (suite) », chap. 8, § 2, p. 378 (voir la fiche de référence de l'œuvre)
Aristote
Source:
La philosophie pour les nuls, Christian Godin, éd. First Éditions, 2006 (ISBN 2-87691-998-2), p. 96
Aristote
Aristote


Biographie: Aristote, surnommé le Stagirite, est un philosophe grec né en 384 av. J.-C. à Stagire, en Macédoine, et mort en 322 av. J.-C. à Chalcis, en Eubée. Disciple de Platon à l'Académie pendant plus de vingt ans, il prit ensuite une distance critique vis-à-vis des thèses de son maître et fonda sa propre école, le Lycée. Il fut également le précepteur d'Alexandre le Grand.

Citation du jour

Il n'est provision qui ne s'épuise un jour et voilà plusieurs générations que la France est à s'imiter, en ne se renouvelant point, elle se croit nantie et se complaît en l'idée d'une précellence devenue imaginaire, au lieu de reconquérir l'héritage et de rentrer dans ses prérogatives. La France aurait besoin d'être violentée, les maîtres qu'elle se donna, la fortifient dans ses erreurs, ils lui ressemblent trop pour réformer quoi que ce soit, elle leur obéit, à cause qu'ils lui renvoient son image et ce faisant, elle se perpétue en l'aberration.

Auteurs populaires