Citation de Ferhat Abbas



Citation en image:



Si j'avais découvert la nation algérienne je serais nationaliste et je ne rougirais pas comme d'un crime. Les hommes morts pour l'idéal patriotique sont journellement honorés et respectés. Ma vie ne vaut pas plus que la leur. Et cependant je ne mourrai pas pour la patrie algérienne parce que cette patrie n'existe pas. Je ne l'ai pas découverte. J'ai interrogé les vivants et les morts; j'ai visité les cimetières : personne ne m'en a parlé. On ne bâtit pas sur du vent.[...] Nous avons, une fois pour toutes, écarté les nuées et les chimères pour lier définitivement notre avenir à celui de l'œuvre française dans ce pays.  - Ferhat Abbas
Autres citations de Ferhat Abbas
Ferhat Abbas
Source:
Ferhat Abbas, 23 février 1936, journal L'Entente, dans Les drames de la décolonisation, 1900-1975, paru Éditions Roblot, 1975, p.77, Jean Bonnet.
Citations d'autres auteurs
Ferhat Abbas
Ferhat Abbas


Naissance: 24 août 1899

Décès: 24 décembre 1985 (à 86 ans)

Biographie: Ferhat Abbas, né le 24 août 1899 à Taher, en Algérie et mort le 24 décembre 1985 à Alger, est un homme d'État et leader nationaliste algérien.

Citation du jour

Femme. C'est pire que paysan - semis, arrosage, arrachage... Jambes à épiler, aisselles à raser, ongles à limer... Un programme si rigoureusement exigeant qu'il suffit de se laisser aller quelques jours pour se retrouver en jachère.

Auteurs populaires